Interview Gohrgone

Bonjour, aujourd’hui sur Sortons, retrouvez notre première interview avec le groupe de métal parisien Gohrgone, avec Thomas ( Chant ) et Chris ( batterie ) à la parole pour présenter ce qu’est Gorhgone, leur premier EP  »A Divinis » leur participation et leur parcours au HeadBang Contest 2016 ainsi que la préparation de leur second album et leur futurs projets, du lourd moi je vous le dis ! Mais bon laissons place à l’interview !

Gohrgone Line-up
Gohrgone Line-up

Bonjour Chris, pouvez-vous vous présenter ainsi que la line-up de Gohrgone et comment le groupe est né ?
Bonjour Killian, Pour me présenter rapidement je suis le batteur du groupe Gorhgone. Je suis musicien depuis maintenant 20 ans. Gohrgone est né en mars 2012, à l’initiative d’Eddy, guitariste et moi-même. Nous nous connaissons d’un ancien projet musical et nous jouons ensemble depuis presque 10 ans. Nous voulions créer un groupe métal à la musique simple et efficace bien qu’emprunt d’un contexte et d’une ambiance Grèce antique. Le monde de la mythologie étant aussi passionnant que riche, cela nous laissait un sujet inépuisable quitte à l’utiliser de manière métaphorique. Rapidement nous avons amené le groupe sur scène et après quelques changements la line-up n’a plus bougée. Nous sommes donc composés de Thomas au chant ( également chanteur du groupe Scolopendra),Olivier (bassiste de Scolopendra ), Benjamin, Eddy à la guitare et moi même à la batterie.
Le groupe est donc influencé par la mythologie, en 2014 vous sortez votre premier EP  »A Divinis » qui contient 8 morceaux qu’est ce qui vous a le plus influencé pour son processus de création ?
Oui  »A divinis » a été le premier vrai son que nous avons sorti. Ça été un très gros travail car nous approchions un aspect de la composition que nous n’avions pas touché du doigt jusqu’alors, c’est à dire faire une chanson simple et efficace mais qui inclut quand même une ambiance et une atmosphère. Il s’est avéré que le moyen d’y parvenir était l’utilisation de sample. Eddy et moi même avons toujours été attiré par des groupes de musique death ou black qui font la part belle au brutal mais avec une atmosphère prenante. Je pense par exemple à Septic Flesh pour ne citer qu’eux. Nous avons donc composé en essayant de mêler et alterner l’aérien et le violent efficace.

Après la sortie de cet EP Gohrgone a fait quelques concerts, festivals et récemment le groupe à participé au Headbang Contest 2016 et est arrivé jusqu’à la finale à La flèche d’or, qu’est ce qui a été le meilleur souvenir pour tout le groupe et que pensez vous de votre parcours dans cette compétition ?
Chris : Après cet EP on a en effet pas mal tourné principalement dans la moitié nord de la France jusqu’en Belgique. Notre set étant bien rodé et s’est dit pourquoi pas faire un tremplin musical histoire de toucher plus de publique Le Headbang Contest a une bonne réputation et surtout à la clef une récompense intéressante qui est une place pour jouer au Motocultor festival. On s’est donc lancé. Ce tremplin a réellement été une super expérience pour nous. Dans un premier temps, l’aspect compétition nous à permis d’être plus critique quant à notre musique et à nos shows. Cela nous a poussé à améliorer nos prestations scéniques et à donner le meilleur de nous même malgré des sets live très court de 25 minutes. Ensuite le plus important c’est qu’on a pris un méga pied sur scène, on a rencontré un public hyper réceptif à notre musique et à notre communication emprunte de légèreté. On a également joué sur de très belles scènes comme la Flèche d’Or que tu as cité et le partage avec les autres groupes a été très plaisant et même instructif. Après effectivement nous n’avons pas gagné mais il faut savoir s’incliner car les gagnants le méritaient vraiment.

Merch Gohrgone
Merch Gohrgone

Thomas : Salut Killian, c’est Thomas le chanteur. Je suis arrivé il y a à peine plus d’un an dans le groupe et j’ai déjà fait une douzaine de concerts avec Gohrgone dont deux festivals! Le Headbang Contest nous a aussi permis de jauger notre évolution au niveau du jeu de scène, de l’énergie transmise au public, et on a eu que des retours positifs! On a de plus en plus de personnes fidèles qui viennent nous voir quasi systématiquement par ce qu’ils prennent leur pied, on a de plus en plus de gens déchaînés dans le pit. Ces bons retours se sont confirmés au stand merch, on a de plus en plus de monde qui viennent nous voir et nous supporter en achetant des CD, des T-shirt et même des parpaings avec le logo Gohrgone! Évidemment ce qui nous a le plus plu, ce sont les belles salles (Petit bain et Flèche d’or) qui étaient bien remplis et l’engouement du public.

Après la fin du Headbang Contest 2016, vous avez fait encore quelques concerts avant de faire une pause pour préparer un nouvel album, est-ce qu’il sera dans la même veine que « A Divinis » où sera t’il quand-même différent sur certains points ?
Pour parler de notre deuxième album  »Finis Ixion », on est parti sur un concept album qui narre l’histoire de la chute d’un Roi, corrompu dans l’âme, nommé Ixion. Cette histoire est une véritable descente aux enfers qui va mener notre anti-héro à des souffrances physiques et mentales extrêmes. Là où il est dans la continuité de  »A divinis », c’est au niveau de l’immersion dans l’univers de la mythologie grecque avec des passages atmosphériques, des interludes, des nappes de synthé… On a même fait appel à un Harpiste de renommé ainsi qu’un violoncelliste sur le morceau final. Pour ce qui est de la musique du groupe en elle-même, il y aura quelques différences notables : Premièrement au niveau du chant, j’ai un style plus teinté death metal que le précédent chanteur qui lui était plus teinté hardcore. Ceci modifie en profondeur d’entrée de jeu la perception de l’auditeur qui on sait est très influencé par l’aspect du chant. Deuxièmement les rythmiques et les tonalités des guitares et de la basse sont plus sombres que sur le premier album avec des passages limites teintés black. Et troisièmement au niveau de batterie, il y a par exemple des passages avec des blast beat bien dosés qui apportent un aspect plus extrême à l’ensemble. On a donc dans l’aspect global une teinte plus sombre et plus extrême que sur  »A divinis », mais on reste dans le mid tempo et les riffs lourds. On a su garder un son qui sonne Gohrgone mais en différent sous certains aspects.

À part la préparation de ce second album, quels sont les projets futurs de Gohrgone ? Que ce soit concerts, festivals, ect ?
Chris : A côté de ce second opus nous projetons également le tournage d’un clip vidéo pour enfin mettre en image notre musique. C’est une chose qui va nous demander beaucoup de travail car nous allons nous éloigner quelque peu de notre domaine de prédilection qu’est la musique. Ensuite nous allons mettre en place notre nouveau show qui fera plus la part belle à FINIS IXION. Outre l’aspect musical nous allons également travailler sur un visuel scénique plus abouti. Et naturellement nous allons continuer à faire des concerts car cela reste pour nous la chose la plus fun. D’ailleurs quelques belles surprises attendent nos ptis fans prochainement.

Votre premier clip vidéo concernera une chanson de quel album de Gohrgone ? Ou est-ce que vous préférez que cela reste secret avant sa sortie ?
Thomas : Ce sera un morceau tiré du nouvel album, probablement la plus bourrine de tout notre répertoire ! Un son neuf avec un line-up neuf ! Effectivement on ne peut pas m’incorporer sur des morceaux avec l’ancien chant.
Alors pour finir quel message vous voulez adresser à vos fans ainsi qu’à ceux qui ne connaissent pas Gohrgone ? Et sur quels réseaux sociaux, ect on peut vous suivre ?
A nos chers fans nous leur disons déjà un grand merci pour le soutien qu’ils nous apportent et qu’ils n’aient crainte, du très lourd leur arrive en pleine face très prochainement. Pour ceux qui ne nous connaissent pas encore nous les invitons à venir découvrir la douceur de notre parpaing musical! Pour ce faire il est possible de suivre notre activité principalement sur Facebook et vous trouverez notre musique sur BANDCAMP, DEEZER, SPOTIFY, ITUNES et autres plateformes de streaming et téléchargement.

 

Un grand merci à Gohrgone d’avoir accepté cette interview, vous retrouverez leur actualités sur leur page facebook et sur Sortons dès qu’il y aura du nouveau au niveau concerts/festivals, ect, n’hésitez pas à donner votre avis sur cette interview et surtout si vous ne connaissez pas encore Gohrgone rattrapez vous il est encore temps! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s